Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.

PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PAO2P-AO

Formation des superviseurs, assistants techniques et facilitateurs des cercles Reflect au Bénin, au Burkina et au Tchad

Participants aux formations des superviseurs et facilitateurs de l’ONG Potal Men au Bénin

Le Programme d’Appui aux Organisations des Populations Pastorales des zones transfrontalières d’Afrique de l’Ouest (PAO2P-AO) est une réponse adaptée aux défis liés à l’accès des éleveurs-pasteurs à l’éducation. Il est implémenté au Bénin, au Burkina-Faso, au Tchad et au Togo grâce à un financement multi-acteurs (bénéficiaires, Coopération Suisse, organisations d’éleveurs). Chargé de l’accompagnement des opérateurs pour assurer la qualité des interventions selon l’approche Reflect, Pamoja AO a effectué entre fin janvier et début mars des missions de formation des superviseurs, assistants techniques et facilitateurs des opérateurs Potal Men (Bénin), Andal & Pinal (Burkina-Faso) et ADRB (Tchad) par le biais de ses personnes ressources.

Le PAO2P entend parvenir à une meilleure intégration sociale, politique et économique des populations pastorales transhumantes et la réduction des conflits intercommunautaires par l’éducation de base et la formation professionnelle. Le programme a retenu Reflect parmi ses approches pour faciliter l’enseignement-apprentissage et le développement des communautés. Avant le lancement des activités des centres et dans un souci de qualité, il fallait actualiser les connaissances des anciens et outiller les nouveaux facilitateurs, superviseurs, et autres encadreurs d’éducation de base sur l’approche Reflect. Ces formations ont été plus pratiques que théoriques, avec une forte utilisation des techniques et outils participatifs.

Assurée par M. Josué SOSSOU, la formation des superviseurs de l’opérateur Potal Men s’est tenue du 26 au 30 janvier, et celle des facilitateurs du 1er au 14 février. Elle a rassemblé 27 participants (dont 19 praticiens Reflect). Elle a servi à : (i) rappeler les concepts, théories et pratiques de la méthodologie Reflect ; (ii) recycler les superviseurs, assistants techniques et facilitateurs sur les outils MARP et leur utilisation ; (iii) appuyer le processus d’élaboration des modules de formations et actualiser le Guide du Facilitateur ; (iv) rappeler et actualiser les outils de suivi des cercles ; et enfin (v) transmettre les connaissances et compétences essentielles pour animer, gérer les cercles Reflect et mettre en œuvre les idées d’action. Durant la formation, une Unité sur la COVID-19 avec sa fiche pédagogique a été élaborée et intégrée au Guide du Facilitateur.

La formation des superviseurs de l’opérateur Andal & Pinal a eu lieu du 28 janvier au 1er février, et celle des facilitateurs du 2 au 16 février. Facilitée par M. Abdoulaye DIALLO, elle a dans un premier temps permis de renforcer les capacités de formation de deux superviseurs, du chargé suivi-évaluation et de l’assistant DCTP (Développement de Compétences Techniques et Professionnelles). Dans un second temps, elle a outillé les facilitateurs sur : l’approche Reflect, les outils MARP et leur manipulation, les outils sur la Gestion Non violente des Conflits (GNVC), les plans d’étude, le déroulement d’une unité, l’introduction de l’alphabétisation, les idées d’action, les questions d’approfondissement, les outils de suivi, l’organisation pratique d’un cercle Reflect (documents et registres, relation avec le COGES, la communauté et les services techniques; etc.).

C’est M. Harou NGASSOUMA qui a conduit la formation des superviseurs (9 au 13 février) et facilitateurs (14 février au 1er mars) de l’opérateur ADRB (Association pour le Développement Régional du Bata). La formation a commencé par la clarification des concepts liés à l’alphabétisation et l’analyse de la situation de l’AENF au Tchad. Elle s’est ensuite poursuivie avec les généralités sur la méthode Reflect et ses principes (« la fleur Reflect »), le diagnostic de base, la description et la construction des outils MARP les plus usuels, les étapes de la mise en œuvre d’un programme Reflect, l’élaboration du plan d’étude, les outils de suivi pédagogique, l’introduction des connaissances instrumentales (transition à l’alphabétisation).

Grâce à l’engagement des personnes ressources et des équipes techniques des opérateurs, les ateliers de formation se sont très bien déroulés. Tous les superviseurs et facilitateurs formés sont repartis aguerris pour contribuer efficacement à l’éducation de base et au développement des populations pastorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *