Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.

Améliorer la qualité des apprentissages et l’équité par le renforcement de l’AENF

‘’Améliorer la qualité des apprentissages et l’équité grâce au renforcement de l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle d’ici 2021’’. C’est l’ambition que se donnent les réseaux Pamoja de 13 pays de la région ouest africaine réunis sous le nom « Pamoja Afrique de l’Ouest ». Pour y parvenir, quatre axes stratégiques auxquels sont rattachés cinq objectifs spécifiques ont été définis, le tout décliné en actions de plaidoyer pour la promotion de l’Alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme outil efficace d’autonomisation des communautés.

Un réseau, une vision, une mission, un but et une approche

Pamoja AO est le réseau des praticiens et sympathisants de l’approche Reflect du Bénin, du Burkina-Faso, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, du Maroc, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra-Leone et du Togo. Ces réseaux pays appelés « Pamoja Nationaux » sont des réseaux autonomes regroupant des ONGs et associations intervenant en Alphabétisation et Education Non Formelle (AENF) sur le plan national.

En effet, depuis sa naissance en 2001, Pamoja AO travaille à l’avènement d’un monde où chacun peut influencer les décisions qui le touche en participant activement à la vie sociale, économique, politique, environnementale et culturelle de sa communauté. Les  actions menées à ce jour s’inscrivent dans le cadre du plaidoyer pour la promotion de l’alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme un outil efficace d’autonomisation des communautés ; ceci en lien avec la mission que s’est assigné le réseau à savoir : « promouvoir et faciliter l’accès à une éducation de qualité tout au long de la vie des jeunes et des adultes, en vue de contribuer au développement durable et équitable en Afrique. S’inspirant des idées principales des concepts de Paolo Freire, de la MARP et de l’analyse genre, Reflect est une approche de développement communautaire et de changement social qui permet aux groupes marginalisés de  comprendre et d’influencer les dynamiques de pouvoir ayant un effet sur leurs vies, à travers la validation de leur savoir-faire et savoir être, l’alphabétisation et la communication.

Des actions efficaces pour des leçons pertinentes

Par le passé, les leçons apprises des actions des Pamoja Nationaux en faveur de l’AENF se sont avérées pertinentes même si elles sont restées isolées avec une faible capacité d’influencer les systèmes d’éducation des jeunes et des adultes. En guise d’illustration, la mise en œuvre du plan stratégique 2012- 2016 a permis à Pamoja AO et aux autres acteurs de l’AENF de contribuer à la réduction du taux d’analphabétisme et de favoriser l’autonomisation des groupes marginalisés en Afrique de l’Ouest. Au Bénin par exemple, le taux d’alphabétisme est passé de 36,3% à 43,06% soit une progression de 6,7%. Il en est de même pour le Burkina-Faso où le taux d’alphabétisme a connu une progression de 5,8% ; évalué à 28.7 %  en 2006, il est passé à 34.5% en 2014. Mais ces succès ne doivent pas faire perdre de vue l’amer constat de la réduction drastique des ressources publiques allouées à l’AENF par les Etats de l’Afrique de l’Ouest. Ce qui constitue un blocage à la vision de l’éducation comme étant un bien public. C’est la raison pour laquelle Pamoja AO doit continuer la mise en œuvre de son plan de plaidoyer, d’assurer la professionnalisation de ses membres, de développer des initiatives en vue de l’amélioration qualitative de l’approche Reflect dans les projets/programmes d’éducation et se mettre en réseau avec d’autres partenaires pour mutualiser les efforts afin que les jeunes et adultes de l’Afrique de l’Ouest et du Maroc puisse jouir de leur droit à l’éducation.

 

Tisser la nouvelle corde au bout de l’ancienne

Ces leçons apprises servent de soubassement au plan stratégique des cinq années à venir à partir de cette année où depuis  janvier 2017 quatre axes servent de boussoles aux initiatives du réseau :

La promotion de la qualité dans la mise en œuvre de l’approche Reflect : Il sera surtout question d’appuyer le PREPP et d’autres structures qui en manifestent le désir au niveau de la formation des facilitateurs. Seront privilégiés les visites d’échange et les ateliers générateurs de matériels qui sont partagés sur le site web. Au cours de ce quinquennat, Pamoja AO projette de concevoir et de rechercher du financement pour un programme de formation professionnelle multi-pays qui sera mis en œuvre avec les communes au niveau des pays membres.

Ensuite le plaidoyer pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle : Les actions de plaidoyer vise ici l’augmentation du budget alloué à l’AENF, la conception et l’application des documents de politiques, la professionnalisation des acteurs et la collecte des données statistiques fiables devant favoriser une meilleure planification de l’AENF en Afrique.

Enfin la gouvernance et le réseautage : La tenue régulière des rencontres statutaires de prise de décision et le renforcement de la visibilité du réseau à travers des actions et outils de communication sont privilégiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

‘’Améliorer la qualité des apprentissages et l’équité grâce au renforcement de l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle d’ici 2021’’. C’est l’ambition que se donnent les réseaux Pamoja de 13 pays de la région ouest africaine réunis sous le nom « Pamoja Afrique de l’Ouest ». Pour y parvenir, quatre axes stratégiques auxquels sont rattachés cinq objectifs spécifiques ont été définis, le tout décliné en actions de plaidoyer pour la promotion de l’Alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme outil efficace d’autonomisation des communautés.

Un réseau, une vision, une mission, un but et une approche

Pamoja AO est le réseau des praticiens et sympathisants de l’approche Reflect du Bénin, du Burkina-Faso, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, du Maroc, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra-Leone et du Togo. Ces réseaux pays appelés « Pamoja Nationaux » sont des réseaux autonomes regroupant des ONGs et associations intervenant en Alphabétisation et Education Non Formelle (AENF) sur le plan national.

En effet, depuis sa naissance en 2001, Pamoja AO travaille à l’avènement d’un monde où chacun peut influencer les décisions qui le touche en participant activement à la vie sociale, économique, politique, environnementale et culturelle de sa communauté. Les  actions menées à ce jour s’inscrivent dans le cadre du plaidoyer pour la promotion de l’alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme un outil efficace d’autonomisation des communautés ; ceci en lien avec la mission que s’est assigné le réseau à savoir : « promouvoir et faciliter l’accès à une éducation de qualité tout au long de la vie des jeunes et des adultes, en vue de contribuer au développement durable et équitable en Afrique. S’inspirant des idées principales des concepts de Paolo Freire, de la MARP et de l’analyse genre, Reflect est une approche de développement communautaire et de changement social qui permet aux groupes marginalisés de  comprendre et d’influencer les dynamiques de pouvoir ayant un effet sur leurs vies, à travers la validation de leur savoir-faire et savoir être, l’alphabétisation et la communication.

Des actions efficaces pour des leçons pertinentes

Par le passé, les leçons apprises des actions des Pamoja Nationaux en faveur de l’AENF se sont avérées pertinentes même si elles sont restées isolées avec une faible capacité d’influencer les systèmes d’éducation des jeunes et des adultes. En guise d’illustration, la mise en œuvre du plan stratégique 2012- 2016 a permis à Pamoja AO et aux autres acteurs de l’AENF de contribuer à la réduction du taux d’analphabétisme et de favoriser l’autonomisation des groupes marginalisés en Afrique de l’Ouest. Au Bénin par exemple, le taux d’alphabétisme est passé de 36,3% à 43,06% soit une progression de 6,7%. Il en est de même pour le Burkina-Faso où le taux d’alphabétisme a connu une progression de 5,8% ; évalué à 28.7 %  en 2006, il est passé à 34.5% en 2014. Mais ces succès ne doivent pas faire perdre de vue l’amer constat de la réduction drastique des ressources publiques allouées à l’AENF par les Etats de l’Afrique de l’Ouest. Ce qui constitue un blocage à la vision de l’éducation comme étant un bien public. C’est la raison pour laquelle Pamoja AO doit continuer la mise en œuvre de son plan de plaidoyer, d’assurer la professionnalisation de ses membres, de développer des initiatives en vue de l’amélioration qualitative de l’approche Reflect dans les projets/programmes d’éducation et se mettre en réseau avec d’autres partenaires pour mutualiser les efforts afin que les jeunes et adultes de l’Afrique de l’Ouest et du Maroc puisse jouir de leur droit à l’éducation.

 

Tisser la nouvelle corde au bout de l’ancienne

Ces leçons apprises servent de soubassement au plan stratégique des cinq années à venir à partir de cette année où depuis  janvier 2017 quatre axes servent de boussoles aux initiatives du réseau :

La promotion de la qualité dans la mise en œuvre de l’approche Reflect : Il sera surtout question d’appuyer le PREPP et d’autres structures qui en manifestent le désir au niveau de la formation des facilitateurs. Seront privilégiés les visites d’échange et les ateliers générateurs de matériels qui sont partagés sur le site web. Au cours de ce quinquennat, Pamoja AO projette de concevoir et de rechercher du financement pour un programme de formation professionnelle multi-pays qui sera mis en œuvre avec les communes au niveau des pays membres.

Ensuite le plaidoyer pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle : Les actions de plaidoyer vise ici l’augmentation du budget alloué à l’AENF, la conception et l’application des documents de politiques, la professionnalisation des acteurs et la collecte des données statistiques fiables devant favoriser une meilleure planification de l’AENF en Afrique.

Enfin la gouvernance et le réseautage : La tenue régulière des rencontres statutaires de prise de décision et le renforcement de la visibilité du réseau à travers des actions et outils de communication sont privilégiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

‘’Améliorer la qualité des apprentissages et l’équité grâce au renforcement de l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle d’ici 2021’’. C’est l’ambition que se donnent les réseaux Pamoja de 13 pays de la région ouest africaine réunis sous le nom « Pamoja Afrique de l’Ouest ». Pour y parvenir, quatre axes stratégiques auxquels sont rattachés cinq objectifs spécifiques ont été définis, le tout décliné en actions de plaidoyer pour la promotion de l’Alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme outil efficace d’autonomisation des communautés.

Un réseau, une vision, une mission, un but et une approche

Pamoja AO est le réseau des praticiens et sympathisants de l’approche Reflect du Bénin, du Burkina-Faso, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, du Maroc, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra-Leone et du Togo. Ces réseaux pays appelés « Pamoja Nationaux » sont des réseaux autonomes regroupant des ONGs et associations intervenant en Alphabétisation et Education Non Formelle (AENF) sur le plan national.

En effet, depuis sa naissance en 2001, Pamoja AO travaille à l’avènement d’un monde où chacun peut influencer les décisions qui le touche en participant activement à la vie sociale, économique, politique, environnementale et culturelle de sa communauté. Les  actions menées à ce jour s’inscrivent dans le cadre du plaidoyer pour la promotion de l’alphabétisation à travers l’utilisation de l’Approche Reflect comme un outil efficace d’autonomisation des communautés ; ceci en lien avec la mission que s’est assigné le réseau à savoir : « promouvoir et faciliter l’accès à une éducation de qualité tout au long de la vie des jeunes et des adultes, en vue de contribuer au développement durable et équitable en Afrique. S’inspirant des idées principales des concepts de Paolo Freire, de la MARP et de l’analyse genre, Reflect est une approche de développement communautaire et de changement social qui permet aux groupes marginalisés de  comprendre et d’influencer les dynamiques de pouvoir ayant un effet sur leurs vies, à travers la validation de leur savoir-faire et savoir être, l’alphabétisation et la communication.

Des actions efficaces pour des leçons pertinentes

Par le passé, les leçons apprises des actions des Pamoja Nationaux en faveur de l’AENF se sont avérées pertinentes même si elles sont restées isolées avec une faible capacité d’influencer les systèmes d’éducation des jeunes et des adultes. En guise d’illustration, la mise en œuvre du plan stratégique 2012- 2016 a permis à Pamoja AO et aux autres acteurs de l’AENF de contribuer à la réduction du taux d’analphabétisme et de favoriser l’autonomisation des groupes marginalisés en Afrique de l’Ouest. Au Bénin par exemple, le taux d’alphabétisme est passé de 36,3% à 43,06% soit une progression de 6,7%. Il en est de même pour le Burkina-Faso où le taux d’alphabétisme a connu une progression de 5,8% ; évalué à 28.7 %  en 2006, il est passé à 34.5% en 2014. Mais ces succès ne doivent pas faire perdre de vue l’amer constat de la réduction drastique des ressources publiques allouées à l’AENF par les Etats de l’Afrique de l’Ouest. Ce qui constitue un blocage à la vision de l’éducation comme étant un bien public. C’est la raison pour laquelle Pamoja AO doit continuer la mise en œuvre de son plan de plaidoyer, d’assurer la professionnalisation de ses membres, de développer des initiatives en vue de l’amélioration qualitative de l’approche Reflect dans les projets/programmes d’éducation et se mettre en réseau avec d’autres partenaires pour mutualiser les efforts afin que les jeunes et adultes de l’Afrique de l’Ouest et du Maroc puisse jouir de leur droit à l’éducation.

 

Tisser la nouvelle corde au bout de l’ancienne

Ces leçons apprises servent de soubassement au plan stratégique des cinq années à venir à partir de cette année où depuis  janvier 2017 quatre axes servent de boussoles aux initiatives du réseau :

La promotion de la qualité dans la mise en œuvre de l’approche Reflect : Il sera surtout question d’appuyer le PREPP et d’autres structures qui en manifestent le désir au niveau de la formation des facilitateurs. Seront privilégiés les visites d’échange et les ateliers générateurs de matériels qui sont partagés sur le site web. Au cours de ce quinquennat, Pamoja AO projette de concevoir et de rechercher du financement pour un programme de formation professionnelle multi-pays qui sera mis en œuvre avec les communes au niveau des pays membres.

Ensuite le plaidoyer pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle : Les actions de plaidoyer vise ici l’augmentation du budget alloué à l’AENF, la conception et l’application des documents de politiques, la professionnalisation des acteurs et la collecte des données statistiques fiables devant favoriser une meilleure planification de l’AENF en Afrique.

Enfin la gouvernance et le réseautage : La tenue régulière des rencontres statutaires de prise de décision et le renforcement de la visibilité du réseau à travers des actions et outils de communication sont privilégiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *