Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.

RÉSEAUTAGE ENTRE PAMOJA GUINÉE ET LES AUTRES OSC DU SECTEUR DE L’ÉDUCATION

RIPOSTE CONTRE LA COVID-19 AU TOGO
7 août 2020
ACTIONS DE RIPOSTE CONTRE LA COVID 19 AU BÉNIN
9 août 2020

RÉSEAUTAGE ENTRE PAMOJA GUINÉE ET LES AUTRES OSC DU SECTEUR DE L’ÉDUCATION

Faire équipe pour  mobiliser des ressources en faveur de la promotion de l’éducation en Guinée

Avec la crise mondiale due à la Covid-19, la plupart des ressources des partenaires au développement sont orientées vers la gestion de l’urgence sanitaire. Toutefois, le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) a maintenu son appui pour accompagner les pays membres en matière de plaidoyer et de responsabilité sociale sur la période 2019-2024. Ceci à travers le fonds « L’Éducation à voix haute » qui est destiné à soutenir les activités de la société civile et à influencer l’élaboration de politiques éducatives afin de mieux répondre aux besoins des communautés, en particulier ceux des populations vulnérables et marginalisées. Afin de maximiser leur chance d’obtention de la subvention pour leur pays, les OSC du secteur de l’éducation en Guinée ont fait une soumission conjointe à l’appel à projet lancé en avril 2020.

Au total sept (7) regroupements ou réseaux d’ONG/OSC du secteur de l’éducation ont constitué le consortium pour postuler au fonds de « L’Éducation à voix haute ». Il s’agit de la Coalition Nationale de Guinée pour l’Education Pour Tous (CNG/EPT) désigné comme chef de file, de PAMOJA-Guinée, du Réseau Guinéen pour l’Alphabétisation (REGA), de la Fédération Guinéenne des Parents d’Elèves et Amis de l’Ecole (FEGUIPAE), de la Fédération Syndicale Professionnelle des Enseignants (FSPE), du Forum des Educatrices de Guinée (FEG/FAWE) et de l’Observatoire National de l’Education de Base (ONEB).

Le Consultant national en éducation facilitant les discussions autour du canevas de formulation du projet à soumettre au PME

C’est le siège de Pamoja Guinée que ces organisations ont choisi pour abriter les séances de travail dans le cadre du processus d’élaboration de l’offre.

Le consortium a choisi de soumissionner pour la composante 2 du fonds qui vise à « renforcer le rôle de la société civile dans la promotion de la transparence et de la responsabilité de la Politique Nationale du Secteur de l’Education et de sa mise en œuvre ». Après échanges et analyses autour des idées de projet proposées par les représentants de chaque structure, l’idée du « Suivi indépendant du processus de la mise en œuvre du ProDEG (Projet de Développement de l’Education en Guinée) par la  Société Civile » a été finalement retenue. Les membres du Consortium ont décidé que le projet à soumettre ait une couverture nationale et une durée de trois (3) ans. Une équipe technique de cinq (5) personnes (dont la Secrétaire Exécutive de PAMOJA Guinée, Mme Fatoumata DABO CAMARA) a été ensuite mise en place pour la rédaction de la proposition. L’équipe a été appuyée par un consultant national en éducation. La méthodologie de rédaction et de soumission a suivi quatre étapes.

Dans un premier temps, les membres de l’équipe technique mise en place ont procédé pendant cinq (5) jours à la revue documentaire et l’analyse de toutes les informations utiles sur l’éducation dans le monde, en Afrique et en Guinée, en rapport avec l’idée de projet identifiée. Après cette phase, un canevas d’écriture a été défini pour l’élaboration du premier draft, suivant les lignes directrices du PME. Ce draft a été transmis au Consultant pour analyse et amendement, et discuté en plénière. La troisième étape a consisté à partager le draft avec certains partenaires stratégiques. Ainsi, les organisations comme la GIZ, l’UNICEF, le ProDEG et d’autres personnes ressources ont été consultés pour leurs critiques et amendements concernant la pertinence des activités clés du projet. La dernière étape a été celle de la validation du projet et de l’envoi au PME. Les divers avis des partenaires et personnes ressources ont été appréciées et prises en compte dans le document final qui a été envoyé avant la clôture de l’appel le 19 Juin 2020.

Le processus a été conduit de bout en bout avec le respect strict des mesures barrières (masque facial, distanciation, etc.) contre la propagation de la COVID-19. Toutes les OSC du consortium ont compris l’importance du réseautage et de l’engagement mutuel pour poursuivre la réalisation de l’ODD-4, en dépit de la situation sanitaire mondiale.

Au 1er plan, Mme Fatoumata Dabo Camara, Secrétaire Exécutive de Pamoja Guinée, avec son masque facial bien en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *