Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.

Faire le point et envisager le futur de l’Alphabétisation et l’éducation non formelle dans la sous-région pendant et après la crise covid 19

Le thème des webinaires organisés par la Coordination de Pamoja AO était : « COVID 19 et Education/Apprentissage des jeunes et adultes en Afrique: Expériences et perspectives ». Comment l’enseignement et l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, ainsi que les éducateurs, ont-ils été touchés par la crise du COVID-19 ? Quelles ont été les approches de riposte efficaces? Comment l’enseignement et l’apprentissage pour l’alphabétisation des jeunes et des adultes peuvent-ils être repensés en temps de COVID-19 et par la suite ? Voilà quelques-unes des questions abordées par les communicateurs et les participants.

Les deux webinaires se sont déroulées le 16 septembre 2020 : le matin en Français dans la matinée et l’après-midi en Anglais dans . La modération a été assurée par la Coordonnatrice de Pamoja AO, Mme Carole AVANDE HOUNDJO.

Le premier webinaire a eu pour communicateur M. Mouhamadou DIAGNE, Directeur de DVV International Mali. Après avoir rappelé le contexte de crise sociopolitique, sécuritaire et sanitaire qui minent l’Afrique, il a insisté sur les conséquences du COVID-19 sur l’AENF, notamment: la baisse de la fréquentation des centres d’alphabétisation, la baisse des fonds alloués à l’EA/ENF, l’utilisation du télétravail et la fermeture de bureaux par plusieurs organisations humanitaires et de développement. Il a ensuite partagé l’expérience du Mali où DVV International, sans variation de calendrier, a mené des activités de construction de centres d’éducation communautaire, de dotation en équipements, de renforcement de capacités opérationnelles et de formation des acteurs, etc., dans le respect des gestes barrières. Plusieurs autres activités spécifiques à la sensibilisation contre le COVID-19 ont été menées. Le débat a permis de constater que dans certains pays le ralentissement des activités a été plus prononcé que d’autres. Toutefois, même si la promotion de l’AENF a été ralentie, elle ne s’est pas estompée. Les participants n’ont pas manqué de soulever l’impressionnante levée de fonds dans le monde et en Afrique pour lutter contre la pandémie 19 alors que le secteur éprouve depuis des années beaucoup de difficultés à attirer l’attention des bailleurs sur le défi de l’éducation des adultes.s

Cette question relative aux défis de mobilisation de fonds en faveur de l’AENF a également été au centre des discussions menées au cours du webinaire en Anglais. La communicatrice, Dr Katarina Popović, Secrétaire Générale de ICAE a dans son propos liminaire rappelé le contexte global de l’AENF avant de relever les risques que le secteur soit délaissé avec la réorientation des fonds des partenaires vers la gestion de la crise. Cette crainte est d’autant plus fondée que ces dernières années, on a assisté à un déclin drastique du financement de l’AENF dans le monde et en Afrique. Il reste maintenant à espérer que la focalisation de la lutte contre le COVID 19 ne détourne pas complètement l’attention des bailleurs et des pouvoirs publics de la nécessité de l’accès de tous à une éducation inclusive qui protège la vie et assure la réalisation de l’ODD-4.

Josué SOSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *