Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.

Le COVID-19 et l’éducation des adultes

Un centre d’Alphabétisation du PREPP dans la zone transfrontalière Bénin-Niger

Le COVID-19 et l’éducation des adultes

Le COVID-19 a créé une crise sanitaire qui affecte toutes les composantes de l’éducation. Selon l’UNESCO, les fermetures des écoles affectent plus de 90% de la population étudiante du monde. Les statistiques relatives à l’impact  du COVID-19 sur l’éducation se focalisent uniquement sur l’éducation des enfants et des jeunes sans se soucier de l’éducation des adultes qui est également interrompue.

L’ODD 4 vise à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et de promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie mais la crise du COVID-19 vient confirmer une fois de plus que l’éducation des adultes n’est pas une priorité pour les Etats.

Effets du COVID-19 sur l’éducation des adultes en Afrique de l’Ouest

Traditionnellement, l’éducation des adultes est le parent pauvre de l’éducation en ce sens qu’elle est la moins financée du système éducatif. La fermeture des centres a détruit même les petits avantages que l’éducation des adultes obtenait grâce au fonctionnement du système formel. Par exemple, l’apprentissage intergénérationnel qui se mettait en place lorsque les parents et leurs enfants discutaient des devoirs de maison les soirs a disparu car il n’y a plus de nouveaux contenus d’apprentissage aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

Le confinement a entraîné la réduction des activités économiques et l’exacerbation de la pauvreté dans les pays en développement où les niveaux d’éducation sont déjà très bas. Par conséquent, les adultes qui se sont engagés dans certains programmes éducatifs afin de jouir de leur droit à l’éducation ont été contraints d’interrompre leur apprentissage. Cela risque d’entraîner l’analphabétisme de retour car tous les adultes qui ont suspendu leur apprentissage ne reprendront plus le chemin des centres car ils vont devoir prioriser leurs activités économiques à la fin du confinement. Avec le démarrage de la saison des pluies en ce mois d’Avril 2019, les adultes vont privilégier les travaux champêtres au détriment de leur apprentissage.  Les financements des centres d’éducation des adultes sont suspendus dans la plupart des pays et la conséquence immédiate est le non-paiement des salaires aux facilitateurs des centres.

Initiatives pour favoriser l’apprentissage des adultes en période de COVID-19

Contrairement au secteur de l’éducation formelle où l’enseignement à distance[1] par la radio et la télévision est introduit, le sous-secteur de l’éducation non formelle est ignoré par les planificateurs de l’éducation. On note cependant quelques initiatives prises par les OSC et les PTFs.  Au Togo par exemple les facilitateurs des centres d’éducation des adultes ont été réquisitionnés pour faire des sensibilisations porte-à-porte sur le COVID-19 en langues nationales. Au Bénin, Pamoja Bénin a conçu des posters relatifs aux mesures d’hygiène et aux gestes barrières dans quatre langues nationales. En Guinée, une boîte à images a été conçue pour sensibiliser les familles sur les facteurs de contamination du virus, les symptômes de la maladie et les mesures d’hygiène. En Gambie une banque alimentaire a été créée pour venir en aide aux auditeurs des centres qui vivent dans le dénuement.

Leçons à tirer du COVID-19 et perspectives

Le monde ne sera plus le même après la pandémie du Covid-19. Désormais il faudra impliquer plus activement les chaînes de radio et de télévision dans l’éducation et la formation des adultes à travers des émissions conçues avec les spécialistes d’éducation des adultes.

Il urge de mettre à l’échelle l’apprentissage par les TICE au niveau des centres d’éducation des adultes pour éviter l’interruption de l’apprentissage en période de crise. En outre les approches d’alphabétisation telle que l’alphabétisation familiale et intergénérationnelle doivent être promues car elles favorisent la continuité de l’apprentissage dans un environnement propice et sécurisé.

Afin de ne laisser personne en rade, il est urgent que des initiatives soient mises en œuvre au niveau national, régional et international pour la continuité de l’apprentissage des adultes car l’éducation des adultes est le gage de la prospérité et de la paix durable.

Par Carole AVANDE HOUNDJO, Coordonnatrice de Pamoja Afrique de l’Ouest

[1]https://fr.unesco.org/covid19/educationresponse/nationalresponses

8 mai 2020

Le COVID-19 et l’éducation des adultes

Le COVID-19 et l’éducation des adultes Le COVID-19 a créé une crise sanitaire qui affecte toutes les composantes de l’éducation. Selon l’UNESCO, les fermetures des écoles […]
8 avril 2020

Suivi de l’implémentation de l’approche d’alphabétisation familiale: Restitution de la formation de Dakar à Foundiougne

Avec l’appui l’Institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), sept (7) pays francophones de l’Afrique de l’Ouest ont bénéficié d’une formation […]
8 avril 2020

ÉDITORIAL: Pandémie du Covid-19: le lourd tribut payé par l’éducation

Depuis le début de cette année, le monde fait face à une redoutable crise : la pandémie du COVID-19. Pour contenir la crise, le mot d’ordre de […]
8 avril 2020

Partenariats : Séance de travail de la Coordination de Pamoja avec le DG/FAAELN (Bénin)

Pamoja AO est engagée à développer des partenariats pour le financement de son plan stratégique. Ainsi, l’équipe de coordination était le 25 mars 2020 en audience […]